Glossaire

Le glossaire comporte une série de définitions des termes les plus courants, utilisés dans le cadre de ce guide. Envoyez-nous un message si vous avez des suggestions.
Nomtrier par ordre décroissant Description
Alliances

Accords de coopération conclus, de façon explicite ou implicite, entre des entreprises indépendantes qui s'engagent à réaliser des projets communs d'investissement, de production, de fourniture ou de prestations de biens et services. Voir aussi partenariat.

Analyse SEPO

Similairement à l'analyse SWOT, c'est une méthode d’analyse "positif-négatif - "passé-futur" qui utilise comme support une matrice à quatre fenêtres : Succès, Echecs, Potentialités, Obstacles. En comparaison à l'analyse SWOT, qui prend une photographie à un instant donné, avec une vision interne-externe, l'analyse SEPO a une dimension temporelle plus marquée.

Analyse SWOT

 

C’est une méthode d’analyse interne et externe qui utilise comme support une matrice à quatre fenêtres : Forces, Faiblesses, Opportunités, Menaces, ce qui correspond à : Strenghts – Weaknesses – Opportunities – Threats, d’où l’abréviation SWOT.

Cette analyse permet d’identifier des stratégies en vue d’atteindre les objectifs recherchés.L’analyse interne identifie les forces et les faiblesses. L’analyse externe identifie les opportunités et les menaces.

Bénéficiaire
Brainstorming

 

Le brainstorming ou « tempête cérébrale » ou encore « remue-méninges est une technique de résolution créative de problèmes, en groupe, sous la conduite ou direction d’un animateur.

« L'idée générale de la méthode est la récolte d'idées nombreuses et originales. Deux principes définissent le brainstorming : la suspension du jugement et la recherche la plus étendue possible. Ces deux principes se traduisent par quatre règles : ne pas critiquer, se laisser aller (« freewheeling »), rebondir (« hitchhike ») sur les idées exprimées et chercher à obtenir le plus grand nombre d'idées possibles.

Ainsi, les suggestions absurdes et fantaisistes sont admises durant la phase de production et de stimulation mutuelles. En effet, les participants ayant une certaine réserve peuvent alors être incités à s'exprimer, par la dynamique de la formule et les interventions de l'animateur. C'est pour amener à cet accouchement en toute quiétude que l'absence de critique, la suggestion d'idées sans aucun fondement réaliste, et le rythme, sont des éléments vitaux pour la réussite du processus » www.wikipedia.org

 

Canevas

A l'origine utilisé en broderie, un canevas est aussi considéré comme l'ensemble des lignes ou des points de quelque chose, une trame, un schéma général. Dans le contexte de Social Business Models, le canevas est un outil visuel de réflexion et de création interactive d’ébauche d’un modèle d’affaires, composé de huit grands blocs, correspondant à huit questions fondamentales.

Clientèle

Terme désignant l’ensemble des personnes, physiques ou morales, pour qui l’entreprise produit, offre et commercialise des produits et services. Dans cet ensemble on peut distinguer le client, acheteur (donc payeur) de la prestation, du bénéficiaire ou usager ou utilisateur, qui reçoit la prestation, sans avoir nécessairement le choix du fournisseur, et qui ne la paie pas directement. La plupart du temps, dans le secteur privé, le client (payeur) est aussi le bénéficiaire direct de la prestation qu’il achète

Entrepreneur social

L’entrepreneur social est celui qui crée une activité, économiquement viable et pérenne, qui réponde à des besoins sociaux mal couverts par l’État et le secteur privé.

Citation de Ben Goldhirsh, fondateur de la plateforme Good:

« Un entrepreneur social c’est quelqu’un qui n’entre dans aucun cadre. Il est trop à gauche pour les entreprises régulières et trop à droite pour les fondations philanthropiques ».
Voir aussi Entreprise sociale.

Entreprise sociale

Définition succincte, selon le Mouves (Mouvement des entrepreneurs sociaux):

« Les entreprises sociales sont des entreprises à finalité sociale, sociétale ou environnementale et à lucrativité limitée. Elles cherchent à associer leurs parties prenantes à leur gouvernance. »

Définition détaillée, elle répond à un ensemble de critères:

Impératifs:
- Finalité sociale, sociétale ou environnementale ou territoriale inscrite dans l’objet social de l’entreprise et dans le pacte d’actionnaire;
- Création d’emplois ;
- Initiative privée ;
- Recherche d’implication d’une ou plusieurs parties prenantes dans la gouvernance ;
- Rémunération limitée des apports en fonds propres ;
- Excédents majoritairement réinvestis dans le projet ;
- Encadrement de l’échelle des salaires (facteur 3 à facteur 10 en fonction du nombre de salariés).

Recommandés :
- Innovation sociale ;
- Ancrage territorial ;
- Activité marchande significative ;
- Statut d’économie sociale (en France: coopérative, mutuelle, association, fondation) ;
- Appartenance à un réseau de l’économie sociale et solidaire ;
- Intégration des impératifs de développement durable.

Fonds de roulement

On appelle fonds de roulement la partie des capitaux permanents de l'entreprise (fonds propres et emprunts à moyen ou long terme) qui, ne finançant pas les immobilisations, est disponible pour financer l'exploitation. Le fonds de roulement est calculé, en quelque sorte, pour subvenir aux besoins financiers de fonctionnement de l’entreprise, en fonction du délai entre le déboursement nécessaire à la production (paiement des matières premières, services aux tiers…) et l’encaissement des prestations vendues.

Pages