Fil rouge d'entrepreneuriat social - la phase de curiosité

1. Introduction: le cycle de vie des organisations et des entreprises

Qu'elles aient un but social ou purement économique, les organisations et les équipes qui les portent passent par plusieurs phases distinctes et ont besoin de « panoplies » d’outils de réflexion et construction, ainsi que de « fils rouges », chemins qui les guident dans leur utilisation.

Social Business Models - Phases du cycle de vie des organisations
Cliquez sur les images pour les agrandir

En résumé, ces phases sont:

  1. Social Business Models - Phase de curiositéLa curiosité : cette phase n’a pas de limites temporelles ni de formalisme défini. Elle commence dès que les personnes concernées par le futur projet font leurs premières observations sur le monde entrepreneurial, et se posent fondamentalement deux questions : entreprendre, cela signifie quoi et ai-je envie d'entreprendre ?
     
  2. Social Business Models - Phase de conceptionLa conception : en conséquence à des motivations naissant généralement lors de la phase de curiosité, la conception est fondamentalement celle où une ou plusieurs idées émergent et se bousculent dans la tête de celles et ceux qui prêtent attention à leur environnement, y découvrent des problèmes ou des opportunités et se demandent : que pourrait-on (ou que puis-je) bien faire pour y répondre ?
     
  3. Social Business Models - Phase de maturationLa maturation : après une première décision de passer du rêve à l'action, cette phase est un mélange d'observation ciblée, de réflexion et de construction, dans le but de transformer les idées de base en quelque chose de plus solide, qui permettra de prendre la deuxième grande décision : "On se lance ?" C'est dans cette phase que l'équipe porteuse du projet se penche sur le modèle d'affaires, la stratégie, les finances et la viabilité future.
      
  4. Social Business Models - Phase d'implantationL'implantation : c'est, en réalité, un projet, traduisant le plan des architectes de la phase de maturation et construisant l’édifice qui abritera le projet de l’organisation naissante. Elle commence effectivement lorsque la phase de maturation a débouché sur une décision positive de continuation et que les diverses conditions préliminaires et externes ont été obtenues, par exemple un financement, un lieu, une alliance, etc.
     
  5. Social Business Models - Phase de décollageLe décollage : répondant à la question : "On est prêt ?", cette phase commence juste après l'implantation, ou parfois même avant qu'elle soit totalement terminée. C'est durant le décollage que l'on produit les premières prestations, répondant aux besoins des premiers bénéficiaires ou clients. Pleine de turbulences, elle exige une grande réactivité, jusqu'à ce que l'organisation gagne une certaine confiance et arrive à un premier point d'équilibre.
     
  6. L'envol : après les turbulences du décollage, l’organisation ayant atteint son point d’équilibre, elle peut enfin réfléchir à des stratégies à moyen et long terme et se permettre de se concentrer sur son rythme désiré de croissance. Les conditions étant plus favorables et une certaine stabilité étant acquise, le profil entrepreneurial du créateur de l’entreprise doit faire progressivement place à un profil plus managérial.

Social Business Models - Phase d'envol

Il faut toutefois remarquer que ces phases ne sont pas nécessairement linéaires, pouvant parfois se chevaucher ou présenter des va-et-vient salutaires.

2. La phase de curiosité

Comme il a été dit lors de l'introduction, la phase de curiosité entrepreneuriale n'a pas de limites temporelles bien définies, ni d'âge spécifique pour les personnes qui, un jour, porteront peut-être un projet d'entrepreneuriat social.

C'est une phase qui dépend essentiellement des postures et questionnements intérieurs des individus, ainsi que des opportunités d'observation et d'apprentissage.

Cette phase peut être latente et émerger de temps à autre, au gré des circonstances, jusqu'à ce qu'un déclic ne se fasse, éveillant une réelle envie. Bien sûr, il est aussi fort probable que ce déclic ne se produise pas chez un grand nombre de personnes.

Pendant cette phase de curiosité, nombre de questions peuvent survenir :

  • Qu'est-ce qui m'attire le plus : être entrepreneur ou travailler pour une grande entreprise ou une grande organisation ?
  • Quelle est la signification réelle d'être entrepreneur, indépendant, patron ou encore créateur d’un projet ?
  • Quelles en sont les implications, les responsabilités, la charge de travail et les récompenses ?
  • Quelle est la différence entre mener un projet ou participer à un projet ?
  • Ai-je envie d'être "maître de mon destin" ?
  • Suis-je plus un meneur ou un suiveur ?
  • Ai-je plus envie de créer ou de réaliser ?
  • Ai-je envie de changer le monde ?
  • Etc.

Bien que nous n'ayons pas d'outil formalisé (pour l'instant) pour cette phase de curiosité, il semble évident qu'elle peut être stimulée de maintes façons, et ceci dès la scolarité obligatoire. La liste ci-dessous est loin d'être exhaustive et montre à peine quelques idées d'actions possibles, certaines existant déjà et d'autres pouvant être des suggestions. A vous, qui êtes déjà dans les prochaines phases de nous aider à la compléter !

  • Des jeux sociaux de création et gestion d'entreprise sociale, inspirés, par exemple du jeu de "Monopoly" ou de celui de la "Bonne Paye"
  • L'invitation de participation à des mouvements tels que le scoutisme ou les cadets UCJG
  • Des jeux de rôle d'entreprise dans les programmes de la scolarité obligatoire
  • Des concours d'innovation au gymnase ou dans les cours d'apprentissage
  • Des conférences de présentation de l'entrepreneuriat
  • Des forums autour de l'entrepreneuriat social, de la transition écologique, des causes environnementales...
  • Des weekends de rassemblement de jeunes adultes autour de projets d'entrepreneuriat, tels que imp!act de Euforia ou des Startup Weekends
  • Des présentations ludiques lors de divers salons
  • Des portails internet abordant les thèmes de la curiosité entrepreneuriale
  • Des jeux en ligne, dans une approche de "serious game"
  • Des quiz "Ai-je l'âme d'un entrepreneur qui va changer le monde?"
  • Des stages d'entrepreneuriat
  • Des brochures, etc.

3. Conclusions

Si vous êtes dans cette phase de curiosité, posez-vous les bonnes questions et regardez au fond de vous pour savoir quelles sont vos envies et vos craintes... et passez peut-être à la prochaine phase!

Si vous êtes déjà dans les prochaines phases ou êtes actif dans le domaine de l'éducation et de la sensibilisation à l'entrepreneuriat... passez à l'acte!