Ajouter un commentaire

Version imprimable

 

1. Introduction

Toute communication repose sur un échange d’informations et de signaux entre un émetteur et un récepteur et, pour que ces informations puissent être véhiculées, il faut les  transformer selon un mécanisme d’encodage et les décoder lors de leur réception.

L’image ci-contre illustre un possible processus de communication et en montre ses éléments :

  1. L’émetteur : c’est la personne ou l’entité qui est à l’origine de la communication. 
    Dans notre cas, l’émetteur est une personne qui veut avertir sa petite cousine de sa prochaine visite.
     
  2. Le message : c’est le contenu, l’ensemble des informations et idées transmises par l’émetteur en direction du récepteur. 
    Dans notre cas, c’est l’annonce de la prochaine visite.
     
  3. L’encodage : c’est le processus par lequel on transforme les informations du message en symboles, lettres, images, formes, son, langage ou même signaux électriques. 
    Dans notre cas, c’est simplement le processus de rédaction de la lettre.
     
  4. L’outil ou le support : c’est le véhicule du message, le moyen par lequel il peut être transporté de l’émetteur au récepteur. 
    Dans notre cas, c’est la lettre calligraphiée et son enveloppe ; les voitures et motos de la Poste peuvent être considérées ici comme des composantes du canal de communication.
     
  5. Le canal ou le média : c’est l’ensemble des routes par lesquelles l’outil transite avec son message, c’est la voie de circulation. 
    Dans notre cas, l’infrastructure complète de la Poste forme le canal de communication.
     
  6. Le récepteur : c’est la personne, l’organisation ou l’ensemble des individus auxquels le message est adressé. 
    Dans notre cas, il s’agit bien de la cousine de notre émetteur.
     
  7. Le décodage : c’est le processus par lequel le récepteur redonne une signification aux symboles, lettres ou signaux transmis par l'émetteur. 
    Dans notre cas, il s’agit simplement de la lecture de la lettre.

Dans notre contexte, vous pouvez rapprocher mentalement le canal comme la voie sur laquelle transitent des messages contenus dans des outils ou supports, qui les véhiculent.

2. Penser communication = penser cibles

« Penser communication » est un processus complexe qui vient en support à l’opération courante et à la stratégie d’une organisation.

Le premier pas est l’établissement d’une cartographie de communication, avec ses publics cibles, ses canaux possibles ainsi que les outils qui correspondent au contexte externe et interne de l’organisation. C’est l’objet de cette fiche.

Ensuite, en fonction des orientations stratégiques de l’organisation, on en déduira la stratégie propre à la communication, que l’on déclinera ensuite en objectifs, plans d’actions et projets, tous spécifiques de la communication.

Donc, la première action à entreprendre est la cartographie de tous les publics cibles de la communication. Pour simplifier cette tâche, vous pouvez utiliser les groupes définis dans le canevas de gouvernance :

  • Bénéficiaires directs (et usagers)
  • Clients (payeurs)
  • Société (et bénéficiaires indirects)
  • Staff (équipe)
  • Bénévoles
  • Direction (ou gestion)
  • Comité (ou conseil)
  • Membres (ou coopérateurs ou associés)
  • Bailleurs de fonds (financeurs)
  • Fournisseurs (privilégiés)
  • Partenaires (et alliés)
  • Prescripteurs
  • Créateurs d’opinion
  • Médias traditionnels (presse)
  • Médias WEB (et réseaux sociaux)
  • Monde politique
  • Secteur public
  • Concurrents

3. Médias ou canaux de communication

En communication, un canal est un média de transmission d'information reliant la source au destinataire et permettant l'acheminement du message (Wikipedia) ou encore le chemin de transmission d’un message en cohérence avec la nature du message et l’extrémité réceptrice du message. Par exemple Youtube est un canal de diffusion de vidéos pouvant contenir des messages. (Asity).

Nous distinguons ici 4 grandes catégories de canaux de communication, divisés en médias / hors médias d’une part et traditionnels / WEB d’autre part.

  • Médias traditionnels
    • Presse écrite (journaux, magazines, revues…)
    • Radio (émissions, espaces pub…)
    • Télévision (émissions, espaces pub…)
    • Cinéma (espace pub…)
    • Affichage
  • Médias WEB
    • Presse en ligne (magazines, revues…)
    • Publicité en ligne (Google adwords, sites…)
    • Plateformes communautaires (Réseaux sociaux, blogs, groupes, forums…)
  • Hors médias traditionnel
    • Evènements traditionnels (stands, salons, conférences…)
    • Evènements alternatifs (formation, street marketing…)
    • Relations publiques (lobby, négociation…)
    • Courrier postal (ciblé, tout-ménage…)
    • Contact direct (téléphone, réunion, promotion…)
  • Hors médias WEB
    • Plateformes individuelles (site Internet, Intranet…)
    • Communication asynchrone (mailing, newsletter…)
    • Communication synchrone (chat, visio conférence…)
    • Applications mobiles

4. Supports / outils de communication

Les supports de communication étant des vecteurs destinés à véhiculer les messages, ils sont complémentaires aux canaux et ne peuvent se passer de ces derniers et vice-versa.

Etant des véhicules, ils peuvent très bien transiter par plusieurs canaux, tout comme un canal peut acheminer différents types de supports ou outils.

Par exemple, le canal WEB des plateformes communautaires peut très bien servir pour des groupes de discussion, des publications en vidéos ou en diaporamas, ou encore des billets de forums.

Ci-dessous une liste non exhaustive d’outils / supports de communication :

Affiches Annonces Appels téléphoniques
Articles Ateliers Billets de blog
Brochure Carte de visite Communiqués de presse
Conférences Cours Débats
Dépliant Diaporamas partagés Discussions ouvertes
Documents partagés Evènements participatifs Flyer
Forums Groupes de discussion Images partagées
Interviews Mails Newsletters Forum Micro-blogging
Pages web PLV - Publicité sur le lieu vente Présentations
Référencement Réunions SMS
Stands promotionnels Street marketing Vidèos partagées
Visio conférence    

5. Croisements

Communiquer, c’est se poser la question répétitive « Quel support vais-je utiliser, via quel canal, pour tel et tel public cible ? ».

Pour obtenir des réponses plus cohérentes, une possibilité est la construction de matrices de communication, ou tableaux de croisement.

Le premier tableau est le croisement entre les publics cibles de communication et les canaux qui permettront de les atteindre plus facilement.

Le deuxième tableau est le croisement entre les supports que l’on peut et veut utiliser dans chaque canal.

Finalement, un troisième tableau peut être construit, mettant en relation les supports et les publics cibles.

 

Instruments

Ci-dessous, vous pouvez accéder à divers instruments, tels que des affiches, des formulaires pour enregistrement les résultats du travail effectué, des diaporamas explicatifs de la démarche et divers autres:
Instrument: 
Description: 
Outils, (complet et résumé) composés d'une série de tableaux, permettant de construire une cartographie de publics cibles de communication, ainsi que des canaux et outils.

Prestataires

Cette section est en phase de test...
Merci de votre compréhension!
Organisation Contact Pays Langues Domaines d'intervention
Social Business Models Claude Michaud Suisse Français, Anglais, Portugais Associations, fondations, coopératives Services public Contacter
CAPTCHA
Cette question est seulement un test pour éliminer les soumissions automatiques de spam