Analyse de contexte - image riche

Version imprimable
Cet outil est en phase de prépublication et n'est pas encore totalement finalisé.
Vos commentaires, suggestions et corrections sont les bienvenus!
Mode d'emploi -  Instruments -  Exemples -  Prestataires -  Autres

Fiche

Phase(s)
Relatif à...
Complexité
RH
Effort estimé
2 heures, 4-6 personnes, répété 2 fois; durée de 2h
L´outil en bref

C’est un outil initial d’analyse de la gestion de projets. Il permet de définir dans quel contexte un projet est envisagé. Il se réfère que la question « où » du canevas de 1er niveau.

Pour qui

L’outil s’adresse à l’équipe de projet en charge d’évaluer  ou de réviser un modèle d’affaires.

Raisons d'utiliser

Plus le contexte politique, légal, social et géographique est important pour le projet, plus cet outil est utile.

Résultats attendus, impacts

Pour que l’impact soit grand, il convient d’utiliser la forme graphique pour représenter :

  • les acteurs,
  • les relations entre besoins, problèmes et opportunités,
  • les facteurs influant sur la situation (économiques, sociaux, climatiques, etc...)
Conditions d'utilisation

C’est un travail en groupe avec un animateur. Le processus d’analyse doit permettre de garder l’esprit ouvert, faciliter la découverte et la pensée créative. L’image « riche » résultant du travail devient un outil de communication et de synthèse.

Points de vigilance, risques

Le risque majeur est de créer une image trop complexe pour être un outil de communication et de synthèse. Il faut éviter les textes et les détails inutiles.

Exemples d'utilisation

Voir l’onglet « exemples »

Références

Listez ici les références bibliographiques, d'autres outils, d'origines, sur lesquelles l'outil repose, si c'est le cas.

Vous pouvez éventuellement les citer avec un lien sur une des "Références" du site.

Auteur(s)


Trad.:
Version
001 / 27-08-2014 - Pré-publié

 

Mode d'emploi

1. Introduction

L’analyse du contexte est un des deux premiers éléments de base en gestion de projets qui se destinent à créer des solutions dans des contextes sociaux, économiques et environnementaux. C’est un outil initial d’analyse qui fait partie d’une chaîne de réflexion et de définition de projets. De plus, c’est un excellent outil de communication lors de la préparation des documents qui seront présentés aux diverses parties prenantes, dont les potentiels bailleurs de fonds des projets.

Son origine remonte aux années soixante, lorsque la Banque mondiale avait proposé une forme de présentation des demandes de fonds qui lui étaient soumises dans le but de financer des projets de coopération internationale. Ces outils ont été intégrés dans une méthodologie « Gestion du cycle de projet » utilisée jusqu’à aujourd’hui par de nombreuses organisations d’entraide. Ce document a été construit en s’appuyant sur un guide  déployé par l’Office de coopération EuropAid, de la Commission européenne (Méthodes de l’aide, Lignes directrices, Gestion du Cycle de projets – PCM Guidelines de 2004).

L'analyse du contexte peut être utilisée lorsque l'on désire approfondir la première question du canevas de Social Business Models: " OÙ ? ".

Cette question se réfère à l’environnement du futur modèle d’affaires, vu sous les angles géographique, temporel et autant d’éléments dans ce contexte, qui peuvent l’influencer positivement ou négativement.

La réflexion sur le contexte, où se trouvera « plongé » le modèle d’affaires, peut être cadrée dans ces quelques grandes catégories PESTEL : Politique, Economique, Social, Technologique, Environnemental et Legal.

2. Définition

L’analyse de contexte est un outil de représentation graphique, dessin créé de préférence en groupe, pour illustrer progressivement un système complexe, avec de nombreux acteurs et les relations qui existent entre eux. Checkland les a qualifiées d’« images riches » parce que l’idée est d’obtenir ainsi l’image/représentation la plus riche possible d’une situation problématique », en gardant une grande « légèreté » et flexibilité dans le processus d’exploration du contexte.

Dans une « image riche », on cherche à représenter :

  • Les acteurs principaux et leurs relations (les clients, leur entourage professionnel et social, les concurrents, les médias, etc.) ;
  • Les éléments de structures et de processus (ce que les clients font ou pourraient faire, les processus dont ils font partie, les organigrammes, etc.) ;
  • Les relations entre besoins, problèmes et opportunités ;
  • Les facteurs influant sur la situation (économiques, sociaux, climatiques, etc.).

 

3. Comment construire une analyse du contexte

Le processus d’analyse d’une situation problématique / opportunité et la construction du cadre logique traversent plusieurs phases. Idéalement, l’analyse du contexte devrait être un évènement participatif, conduit par un animateur.

Les ressources de la première étape de l’analyse peuvent comprendre : tableau blanc ou feuilles de flipchart, pour y dessiner ou accrocher les éléments du contexte, post-it, feuilles de papier ou de carton pour y inscrire chacun des problèmes, feutres, papier collant, ficelle.

Pour la dernière étape, il est utile d’avoir un appareil photo pour capturer le résultat de la première et d’utiliser ensuite un logiciel de dessin graphique tel que yEd, Visio ou autre, pour le transcrire.

L’« image riche » de l’analyse de contexte ne cherche pas à être claire, au contraire, le flou qui l’accompagne lors du premier stade d’exploration est  propice à la créativité et à l’intuition. L’« image riche » doit être plus visuelle ou symbolique que textuelle parce que les symboles et les dessins permettent une perception et une expression plus intuitives. Même des informations plus subjectives peuvent y figurer, telles que des perspectives, des préjugés, des conflits, des enjeux ou encore  des désirs et des aspirations.

Dans le processus d’analyse, une « image riche » permet de garder l’esprit ouvert, facilite la découverte et la pensée créative, se transforme en un outil de communication et synthèse. De plus, construite en groupe, elle contribue à une compréhension commune de la situation.

La création d’« images riches » est facilitée en respectant quelques procédures et règles simples :

  1. Discutez, entre les membres de l’équipe de travail, quel sera l’objectif principal de l’image (réaliser une analyse globale, segmenter les clientèles, localiser la concurrence,…) ? Décidez qui le dessinera, à partir de quelles informations ou si chacun interviendra ;
  2. Définissez des critères de « richesse » pour votre image et réfléchissez à comment vous allez vous assurer de ce que l’image soit aussi riche que possible ?
  3. Vous pouvez commencer par visualiser le thème ou la question centrale (du point de vue du client ou bénéficiaire) au centre ou légèrement à droite[1] du tableau ou d’une grande feuille de papier. Essayez de transcrire cela au moyen d’un dessin simple ou d’une bande dessinée ;
  4. Vous représentez l’un des acteurs ou groupes en présence dans la situation explorée ? Alors incluez-vous, dans le diagramme, avec votre rôle, légèrement sur la gauche ;
  5. Ajoutez ensuite les éléments du contexte (p.ex. les acteurs et groupes importants qui exercent des influences, les clients de vos clients, leurs fournisseurs, etc.) qui semblent les plus pertinents dans la situation analysée ;
  6. Ajoutez toute activité ou processus qui vous semblent faire partie de la situation ;
  7. Lorsque vous ajoutez des éléments à votre image, essayez d’exposer toutes les relations entre eux, ou l’absence d’une telle relation, là où vous pensez qu’il devrait en exister une ;
  8. Si vous avez discuté avec des acteurs de l’image, vous pouvez aussi reporter leurs impressions, ou commentaires. Une façon courante de le faire est d’utiliser des bulles de dialogues ;
  9. Veillez aux zones qui prêtent à confusion ou qui ne sont pas claires – essayez de les mettre en évidence.
  10. Prenez le résultat en photo et conservez-le… Lors de la transcription dans un outil informatique, il y aura certainement une perte relative de la « richesse » pictographique.

[1] La position des éléments ne suit absolument pas une règle obligatoire, mais l’effet psychologique de placer le client ou bénéficiaire du futur projet près du centre peut collaborer au bon développement de l’analyse

 

Instruments

Description: 
Simple feuille A3, principalement vide pour pouvoir y dessiner une image riche, avec un rappel des instructions.
Utile dans un contexte de formations.

Exemples

Exemple

L’exemple ci-dessous représente une analyse simple du contexte concernant des groupes de femmes africaines œuvrant dans des conditions difficiles et précaires de production de beurre de karité.

Cliquez pour agrandir l'image

 

Prestataires de services

Organisation Contact Pays Langues Domaines d'intervention
Michael Gonin Suisse Français, Allemand, Anglais Coaching individuel Conseil / counsulting Non-Profit / Not-for-Profit For-Profit Entrepreneuriat social Contacter

Commentaires

Portrait de Claude

On dit souvent qu'un projet est une entreprise temporaire, ce qui est tout à fait pertinent!

L'image riche, comme un des premiers outils de découverte du contexte global, peut parfaitement s'appliquer à une future organisation qu'à un projet.

On peut l'utiliser comme un premier "brainstorming" avant l'utilisation du canevas de modèles d'affaires ou de modélisation de projet.
Portrait de Claude

Souvent, j'observe que les personnes d'un groupe sans animateur ont de la peine à identifier les éléments qui font partie du contexte.

Un palliatif à cette difficulté est de se servir d'un "mind map":
1) Placez votre organisation au centre
2) Placez autour d'elle ses premières "branches" avec les 2 à 5 éléments les plus évidents
3) Déplacez votre attention exclusivement sur un de ces premiers éléments
4) Créez son propre ensemble de "branches", avec ce qui entoure cet élément
5) Faites de même pour tous les éléments sur les "branches" de cet élément
6) Répétez les actions 3, 4 et 5 pour les éléments restants des premières "branches"
7) Marquez de couleur différente ceux qui sont incontournables, importants ou insignifiants

Utilisez les éléments incontournables et importants pour les reporter dans votre image riche.

NB. Vous pouvez y inclure des éléments du passé, du présent ou du futur. A ce moment-là, il faudra leur attribuer une marque spéciale.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est seulement un test pour éliminer les soumissions automatiques de spam